Manuel du logiciel RAMOU

Le logiciel Ramou sert à compiler les résultats de questionnaires d'enquête. Pour apprendre à l'utiliser, il vous suffit de lire les deux pages qui suivent (les annexes concernent principalement l'importation, l'exportation et la conversion de données). Ce logiciel se veut avant tout facile à utiliser et à installer, mais il s'avèrera très suffisant dans de nombreux cas.

Le traitement d'une nouvelle enquête

Chaque colonne de la grille qui apparaît à l'écran correspond à une variable. Chaque ligne correspond à un cas (ou questionnaire). Avant d'entrer les données, il faut définir chacune des variables (maximum de 40 variables et 300 cas).

Définition des variables

Pour définir, ou redéfinir, une variable, placez le curseur sur la colonne correspondant à la variable et appuyez sur le bouton «Définir variable». Une nouvelle fenêtre apparaît. Tapez un nom abrégé (qui servira à identifier la colonne), un nom détaillé (facultatif) et choisissez le type de la variable: qualitative (échelle nominale ou ordinale) ou quantitative (nombre). Si la variable est qualitative, vous devez taper le nom des catégories dans la case appropriée (assurez-vous de les taper dans l'ordre si l'échelle est ordinale). Lorsque vous avez fini de définir la variable, cliquez sur le bouton «OK». Vous retournez alors à la grille.

Remarque: Les variables peuvent être redéfinies n'importe quand. Cela vous permet d'ajouter ou d'ôter une catégorie, de reformuler les différents libellés, et même de modifier le type de la variable. Cette rare liberté a un prix, puisque vous devez alors vous assurer que vos données soient, ou deviennent, compatibles avec les nouvelles définitions. Pour convertir en bloc une catégorie, voyez l'annexe «Convertir». Rassurez-vous, tout cela n'est pas dangereux: ce n'est qu'une question de jugement.

Entrée des données dans la grille

La grille est accompagnée d'une boîte de saisie dans laquelle on tape les données correspondant à la colonne de la grille où se trouve le curseur. Si la variable est quantitative, tapez un nombre. Si la variable est qualitative, tapez la lettre correspondant à la catégorie. La liste des catégories de la variable éditée devrait être affichée au dessous de la grille.

Vous pouvez remplir la grille horizontalement (par cas) ou verticalement (par variable). Dans le premier cas, tapez sur «Entrée» après avoir entré chaque donnée; dans le second, tapez sur la flèche descendante du clavier. La touche «Tab» vous permet de passer de la grille à la boîte de saisie et vice-versa. Vous pouvez également utiliser les touches de déplacement du clavier ou la souris pour vous promener dans la grille.

Compilation des résultats

Une fois les données rentrées, appuyez sur le bouton «Compiler tout». Vous obtiendrez, dans une nouvelle fenêtre, un rapport sur chacune des variables: fréquences pour les variables qualitatives; moyenne, écart type et autres calculs pour les variables quantitatives. Ce rapport peut être imprimé ou copié dans le presse-papier pour être collé dans un autre logiciel. Il est également possible de compiler uniquement la variable correspondant à la colonne où se trouve le curseur dans la grille. On peut compiler quand on veut et autant de fois qu'on veut.

Vous pouvez croiser deux variables qualitatives (et obtenir un tableau croisé avec khi carré et V de Cramer) ou deux variables quantitatives (et obtenir l'équation de régression et le coefficient de corrélation linéaire). Pour sélectionner chacune des deux variables à croiser, placez-vous sur la colonne correspondante dans la grille et cliquez sur la case jaune en dessus ou en dessous du bouton «Croiser». Lorsque les deux cases jaunes sont remplies, appuyez sur le bouton «Croiser» pour obtenir le rapport.

Sauvegarde du fichier

N'oubliez pas de sauvegarder vos données (Menu «Fichier/Enregistrer»). Vous pourrez ensuite les récupérer (Menu «Fichier/Ouvrir») ou créer un nouveau tableau (Menu «Fichier/Nouveau»). Lorsque vous travaillez sur des questionnaires volumineux, n'hésitez pas à faire des copies multiples de votre travail.

Cette version du logiciel Ramou est portable, c'est à dire qu'elle peut être utilisée à partir d'une clé USB ou d'une disquette sans avoir à être installée au préalable sur un ordinateur. Il suffit de copier l'ensemble des 4 fichiers constituant le logiciel (ramou.exe, vbrun300.dll, cmdialog.vbx, grid.vbx). Pour permettre cette portabilité, les noms de fichiers doivent être limités à 8 lettres, et être suivis de l'extension .sta.
Exemples de noms valables: enquête.sta, crime-02.sta, polit.sta
Exemples de noms incorrects: peinedemort.sta (nom trop long), travail*.sta (caractère interdit dans un nom de fichier Windows), crime-02 (extension .sta manquante).

Pour la même raison, on ne peut ouvrir un fichier Ramou en double-cliquant sur son nom. Puisque le logiciel fonctionne sans être installé, il faut associer explicitement l'extension .sta et le nom du programme (ramou.exe) dans l'explorateur de fichier de Windows pour bénéficier de l'ouverture par double-clic (Outils / Option des dossiers / Types de fichiers).

 

Annexe 1 - Importation et exportation des données

Il est possible de créer le tableau de données dans un chiffrier ou un éditeur de texte. Dans ce dernier cas, on doit séparer chaque colonne avec une tabulation (véritable). Il suffit alors de sélectionner et de copier le tableau dans le logiciel d'origine, puis de le coller dans «Ramou» à l'aide du menu «Options avancées/Coller...». On importe donc un tableau de données avec les commandes «Copier» et «Coller» de Windows.

Il y a deux façons d'importer un tableau: avec nom de variable (la première ligne contient le nom des variables) ou données seules. Dans le premier cas, la première ligne du tableau importé servira à créer de nouvelles variables et toutes les anciennes variables seront effacées. Dans le second, les anciennes variables seront conservées et les données importées ne serviront qu'à remplir la grille.

Même si le nom des catégories apparaît en toutes lettres dans la grille de Ramou, chaque donnée qualitative est en réalité conservée sous forme de lettre (A, B, C, etc.). Chaque lettre identifie les catégories dans l'ordre où elles ont été définies. Le tableau importé doit donc être constitué de lettres (pour les variables qualitatives) ou de nombres (pour les variables quantitatives). Pour terminer l'importation, il faudra, si nécessaire, redéfinir les catégories correspondant à chaque lettre pour les variables qualitatives. En cas d'erreur, il est toujours possible de redéfinir les variables ou de convertir les catégories après coup (voir annexe 2).

Les données peuvent également être exportées dans un autre logiciel (comme Excel) à l'aide du menu «Options avancées/Copier». Cette commande crée un tableau (avec ou sans nom de variables) et le place dans le presse-papier.

Les versions récentes d'Excel contiennent plusieurs presse-papiers, que l'on choisit à partir du menu Édition / Presse-papiers Office.

Annexe 2 - Conversion des catégories

La commande du menu «Options avancées/Convertir catégorie» permet de convertir en bloc la valeur d'une catégorie d'une variable. Supposons, par exemple, que la variable Langue contienne à l'origine les catégories A (Français), B (Anglais), C (Italien), D (Autres), mais qu'on ait décidé après coup de fusionner les catégories C et D dont les fréquences étaient trop faibles. On commencera alors par redéfinir la variable en supprimant la catégorie D et en renommant la catégorie C: Autres. On se placera ensuite sur une case contenant la catégorie D et on exécutera le menu «Options avancées / Convertir catégorie» pour transformer tous les D en C.

Cette commande peut également servir à convertir de façon sûre et rapide les catégories provenant d'un fichier importé (voir annexe 1).

 


Hébergé par Cegep.Net