Lien suggéré: Rouslan, peintre russe

Excel et ses fonctions
Texte

Table des matières
 
 

Textes et chaînes de caractères

Les fonctions telles que GAUCHE(), DROITE() ou STXT() permettent d'extraire des morceaux d'un texte original. Cela est pratique lorsque nos données initiales sont mal découpées, par exemple lorsqu'elle proviennent d'un site Web en format pdf comme dans la colonne A du tableau 1 ci-dessous. Plutôt que de recopier chaque donnée individuellement, nous avons utilisé des fonctions qui nous permettent de tronçonner chaque ligne en plusieurs colonnes: le résultat figure dans la plage B4:F7 (pour le Québec) et B10:F13 (pour l'Ontario).

Les fonctions GAUCHE() et DROITE() sont les plus évidentes: elles permettent d'obtenir les n premiers ou derniers caractères de la chaîne originale. Pour les colonnes intermédiaires, nous avons utilisé la fonction de sous-texte STXT(). Cette fonction prend trois paramètres: la chaîne source, le point de départ du morceau extrait et la longueur du morceau extrait. Pour nous faciliter la vie, nous avons inscrit le point de départ de chaque colonne dans la plage B1:F1. Cela nous a permis de n'entrer qu'une seule fois la formule (=STXT($A4;B$1;C$1-B$1 dans la cellule C4) puis de la recopier sur l'ensemble de la plage C4:F7. (Notre tableau contient encore quelques espaces de trop, mais ceux-ci sont inoffensifs et faciles à éliminer.)

Pour utiliser cette page Web de façon interactive, vous devez disposer de Microsoft® Internet Explorer 4.01 Service Pack 1 (SP1) ou ultérieur et de Microsoft Office XP Web Components.

Cliquez ici pour installer Office XP Web Components.

Voir le Site Web Microsoft Office pour plus d'informations.

Le sous-tableau de l'Ontario (plage A9:F13) nous pose un problème car les colonnes à découper n'ont pas toutes le même nombre de caractères dans le texte original. Voici une solution simple (parmi d'autres) à ce petit contretemps. Nous avons d'abord modifié les limites de colonnes (voir la plage B9:F9): cela règle le cas des années 1991 et 2001. À vous de rectifier les deux autres lignes en insérant un espace après 1971 (cellule A10) et 1981 (cellule A11). En principe, tout se remet en place! Même si cette méthode semble peu élégante, elle est très efficace lors du découpage de gros tableaux, d'autant plus qu'elle élimine les fautes de frappe.

Le tableau 2 montre comment créer des phrases qui incorporent automatiquement des contenus de cellules. Lorsque ces cellules changent, les phrases s'ajustent aussitôt. Dans la cellule A18, nous utilisons le symbole de concaténation & pour relier des morceaux de texte entre eux, qu'il s'agisse de textes littéraux (entre guillemets) ou de références à des textes (noms de cellule). Dans la cellule A22, nous utilisons la fonction SUBSTITUE(texte original;ancien mot;nouveau mot) pour modifier la phrase contenue dans la cellule A20 (la fonction apparaît deux fois, sous forme récursive, parce que nous effectuons deux substitutions successives).

Exercices

1. Modifiez les valeurs dans les cases de données brutes (couleur ivoire) et observez les conséquences sur les cases de données dérivées (italique et couleur vanille).

2. Créez vos propres formules en utilisant les fonctions présentées ici.

Note: Ne modifiez pas les cases de données dérivées. Si vous changez une valeur par erreur, tapez sur Ctl+Z pour annuler.


Pour usage personnel seulement
© Renaud Bouret